Violette By Maurice Rollinat

Violette

De violette et de cinname,
De corail humide et rosé,
De marbre vif, d’ombre et de flamme
Est suavement composé
Ton joli petit corps de femme.

Pour mon amour qui te réclame
Ton reproche vite apaisé
Est ce qu’est pour la brise un blâme
De violette.

Ton savoir a toute la gamme ;
L’énigme craint ton œil rusé,
Et ton esprit subtilisé
Avec le rêve s’amalgame :
Mais ta modestie est une âme
De violette.

:: ADVERTISEMENTS ::
Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.