Vers L’Encavement By Maurice Rollinat

Vers L’Encavement

Le cadavre du grand cheval
Traîné par deux bœufs, dans la nuit,
Racle et bat les pierres du val,
Épine et broussaille après lui.

Roide, en ce bas-fond sépulcral,
Va squelette, d’horreur enduit,
Le cadavre du grand cheval
Traîné par deux bœufs, dans la nuit.

Un falot, dansant, fantomal,
Comme un feu follet, le conduit,
Et, d’arbre en arbre, un hibou suit
De son cri strident et fatal
Le cadavre du grand cheval.

:: ADVERTISEMENTS ::
Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.