Le Rebouteux By Maurice Rollinat

Le Rebouteux

Fixe, de la queue à la tête,
La truie est là sur les cailloux.
Auprès, une vieille à genoux,
Gesticule, pleure et tempête.

Et, mains au dos, plus d’un s’arrête,
Supputant d’un air neutre et doux
Combien de lard et de saindoux
Pourrait fournir l’énorme bête,

Quand le rebouteux de l’endroit,
Rouge, empêché de marcher droit
Par une vineuse cuvée,

Arrive et dit, plein d’onction :
« Il y a complication. »
Je crois bien ! la truie est crevée.

:: ADVERTISEMENTS ::
Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.