Le Lièvre By Maurice Rollinat

Le Lièvre

Le lièvre, le long du fossé,
S’en revenait d’un pied qui boite,
Et son allure maladroite
Révélait qu’il était blessé.

Tout fumant, le poil hérissé,
La bouche en sang, l’oreille droite,
Le lièvre, le long du fossé,
S’en revenait d’un pied qui boite.
— « Ah ! s’il pouvait être pansé !
Mais la pauvre bête est bien coite. »
Et quand j’arrivai le front moite,
Hélas ! il avait trépassé,
Le lièvre, le long du fossé.

:: ADVERTISEMENTS ::
Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.